COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME

MEMBRE DE LA COORDINATION RÉGIONALE CONTRE LA LGV

 

LES HABITANTS DU  VAR BÂILLONNÉS 
PAR LA SNCF !
 
 
La réunion d’information que nous avions obtenue avec la mairie du Castellet et SNCF Réseaux, le 6 décembre 2016 au Plan du Castellet, vient d’être annulée auprès de Madame Boizis, maire du Castellet,  suite à l’intervention de Monsieur Alla, correspondant pour le Var du projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur,
En effet, ce dernier ayant peur de la venue en nombre d’un public totalement opposé au projet, ne souhaite s’entretenir qu’avec les élus et les représentants des associations.
 
Nous ne resterons pas inactifs et nous vous proposerons dans les jours qui viennent sur notre site internet (rubrique "agenda"), une réunion publique, afin de vous communiquer  les dernières informations que nous avons obtenues  au cours des réunions de « concertation » organisées par SNCF Réseau.
 
Le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume

Dates des dernières réunions de SNCF Réseaux dans la rubrique "agenda"

Venez poser toutes vos questions et montrer votre opposition au projet

Les élus du département du Var, votent des crédits afin de participer aux acquisitions foncières anticipées pour 0.5 ME

Télécharger
DELIBERATION A1 DU 27 OCTOBRE 2016 V2-03
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

Compte rendu de la réunion de La Crau. Page 23: intervention de Monsieur FERRERO, maire du Beausset. Page 34: intervention de Didier CADE, président du Collectif. Page 50, Monsieur FABRIS, adjoint au Maire de Signes

Télécharger
20161012-rpo-83-verbatim la crau.pdf
Document Adobe Acrobat 638.5 KB

La réunion de concertation à la Crau a réuni plus de 300 personnes.

Étaient présents de nombreux élus de Sud Sainte Baume et en autre, les maires d'Evenos, du Beausset, du Castellet et de Signes. Ces derniers ont pris la parole en indiquant leur opposition au tracé des métropoles et au manque d'information envers la population 

Nombreuses étaient les questions principalement sur la priorité 2, ( alors que l'on venait présenter la priorité 1), posées par les  associations et les particuliers qui ont fait part de leur mécontentement sur ce projet que personne n'a demandé, alors que d'autres solutions plus rapides pourraient être mises en place.

Aucun plan de financement n'a été étudié et Monsieur Cherrier de SNCF Réseaux, oubli tout simplement dans sa démonstration des comptes, d'ajouter la priorité 3.....

Quant à la rénovation des lignes existantes ? pas de projet!.

Il nous a été indiqué que les maires pouvaient écrire afin de montrer leur refus, mais que d'autres élus de la Région, avaient déjà demandé que la ligne soit rapidement réalisée  et de bout en bout.

(articles de presse dans 'les médias")

 

Un courrier commun à toutes les associations des Bouches du Rhône, du Var et des Alpes Maritimes,  a été adressé au garant de la concertation et au président de la Commission Nationale de Débat Public, pour manifester leur insatisfaction, suite à la concertation qui est loin de  répondre  aux principes de démocratie participative et  à leurs attentes.

(courrier dans la rubrique "courriers aux élus"

 

 

LA SNCF LANCE UNE CONCERTATION SUR LA PRIORITE 1 ET SUR LES GARES

Télécharger
Dates des réunions d'information pour la Ligne Nouvelle
Cliquez sur la flèche en face de chaque haut -parleur, pour entendre Messieurs le préfet et Estrosi.
Ce dernier affirme qu'il y aura un changement de gouvernement en 2017 et qu'alors, il fera tout pour que la ligne nouvelle soit réalisée au plus vite et en entier
destimed 24 sept 2016.docx
Document Microsoft Word 168.8 KB

MODALITES DE LA CONCERTATION AVEC LES LIEUX DES REUNIONS

Télécharger
CONCERTATION 2016.docx
Document Microsoft Word 2.0 MB
Télécharger
Dossier de presse donné aux journalistes lors de notre conférence de presse du 6 juillet 2016 et articles de presse dans la rubrique " média"
DOSSIER DE PRESSE_BAYONNE_2016 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 543.4 KB

N'oubliez pas de consulter notre agenda afin de connaître les lieux et dates ou le Collectif sera présent.

Télécharger
SNCF RéseauX lance une concertation sur la Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur
Lors du dernier COLAC, il a été dit que seuls les tracés affinés de P1 seront communiqués lors de la « concertation » à venir, pas ceux de P2 , c'est à dire Aubagne-Toulon (au prétexte d’un trop grand volume de documents !?). CE QUI SIGNIFIE QUE LES HABITANTS DE L’EST-VAR et de l’OUEST-VAR DEVRONT DONNER LEUR AVIS SUR UN PROJET DONT ILS N’AURONT AUCUNE INDICATION PRÉCISE DE TRACE, DE COÛT ET DE FINACEMENT ET SANS LA MOINDRE ETUDE D’IMPACT !!!!

Autant dire que les habitants du Var concernés par le projet n’auront comme possibilité que de signer un chèque en blanc à SNCF Réseaux!
LNPCA - LIVRET 0 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 297.7 KB

CONSENSUS GÉNÉRAL DES COFINANCEURS POUR NOUS FAIRE AVALER LA PILULE ET VIDER NOS PORTES FEUILLES!!!!

Un comité de pilotage du projet de ligne nouvelle, présidé par le préfet de région, Stéphane Bouillon, s'est réuni à Marseille le mardi 12 avril 2016, en présence des cofinanceurs et du garant. Il a validé le dispositif de concertation qui permettra de retenir le tracé préférentiel et les gares , qui seront présentés à l'enquête publique en 2017, pour Marseille-Aubagne; Siagne-Nice et Aubagne-Toulon; est Var-Siagne.

 

Ci joint le communiqué de presse du préfet et le dossier pour le lancement de la concertation.

Télécharger
Dossier de presse LN PCA 120416-.pdf
Document Adobe Acrobat 505.1 KB
Télécharger
CP Ligne Nouvelle Provence-Côte d'Azur L
Document Adobe Acrobat 96.5 KB

 Lors de son assemblée générale du 17 mars 2016, LE COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME  demande la mise en place d’un nouveau débat public.

 

Jeudi soir, face à une salle comble et en présence des maires et de conseillers municipaux d’Evenos, du Castellet , de La Cadière , de Saint Cyr et de Signes et avec la participation de maître Dragonne, avocat à Toulon, le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume est venu présenter le bilan de son action et faire le point sur le projet de ligne nouvelle, qui malgré les rumeurs, continue d’avancer.

Courriers au gouvernement et aux élus locaux, organisation d’une marche à la Maison des quatre frères en présence de tous les élus de la communauté d’agglomérations de Sud Sainte Baume, conférences et communiqués de presse, analyse du dernier COPIL qui annonce une enveloppe budgétaire pour la mise en place d’observatoire du foncier et une augmentation du financement des études, site internet et dépôt d’un recours au tribunal administratif de Paris.

Le délai de cinq ans entre le débat public de 2005 et aujourd’hui étant dépassé et comme la loi l’exige, la Commission Nationale du Débat Public a demandé à SNCF Réseaux, le 19 août, de déposer une saisine, afin de mettre en place un nouveau débat public.

Contre toute attente et semble t’ il dans la hâte (période de vacances jusqu’au 30 août), le 2 septembre, soit deux jours après avoir étudié le volumineux dossier dans lequel il est clairement indiqué qu’un nouveau débat pourrait compromettre le projet, le CNDP décide qu’il n’est pas nécessaire d’organiser un nouveau débat public ( pour cause !!!!)

 

Le Collectif stop LGV, la mairie d’Evenos, Stop LGV Sanary, Stop Nuisances Cuers, la Confédération paysanne du Var et Enterrons le LGV (Aubagne), ont décidé de déposer un recours en justice au tribunal administratif de Paris, contre cette décision qui ne tient absolument pas compte de l’opinion de la population et des élus locaux et de la transformation notoire de la Ligne Nouvelle PCA.

Maître Dragonne, avocat à Toulon a présenté ce recours et répondu aux questions de la salle, quant à la durée de la procédure qui malheureusement risque d’être longue, est n’est  pas suspensive et sera malheureusement jugée en même temps que sera notifiée, la Déclaration d’Utilité Publique (DUP)

D’autres questions sur les problèmes d’environnement  et d’hydrologie ont été posées, ainsi que sur l’élargissement de certaines voies entre le Beausset et Evenos.

Ce ne sont que des rumeurs qu’il faut combattre a répondu Blandine Monier, maire d’Evenos, ces voies sont des accès DFCI (Défense de la Forêt contre les incendies) et sont nettement moins larges que des chemins de travaux pour la construction d’une ligne ferroviaire.

Certains adhérents s’interrogent sur le manque de réaction de la Communauté d’agglomération concernant le recours en justice.

Blandine Monier répond, que le délai était très court et qu’elle a été peut être plus réactive que les autres maires.

La réunion s’est terminée par un apéritif convivial et un appel à la mobilisation

Télécharger
Power point de la réunion
AG 2016 fin.pdf
Document Adobe Acrobat 3.7 MB

Une conférence de presse a été organisée le 15 décembre 2015, sur la commune d'Evenos en présence de tous les requérants.

Les associations présentes ont pu poser des questions sur le recours.

Articles de presse dans la rubrique "dans les médias"


RECOURS CONTRE LA DÉCISION DE LA COMMISSION

Avec l'aide d'un avocat et conjointement avec la mairie d'EVENOS et d'autres associations (Stop LGV Sanary, Enterrons la LGV(Aubagne) et Stop Nuisances Cuers, et la Confédération paysanne du Var), le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume  a déposé un recours devant le tribunal administratif de Paris, demandant l'annulation de la décision de la CNDP, de ne pas organiser un nouveau débat public, argumentant que la concertation s'était parfaitement déroulée.

La SNCF Réseaux avait déposé une saisine auprès de la Commission, en indiquant en gras:  

"......Dans ces conditions, la mise en place d’un nouveau débat public entraînerait une mobilisation des opposants au projet défendeurs d’intérêts locaux, voire particuliers, au détriment de l’intérêt général. De plus, cela prolongerait d’autant la période d’incertitude quant au tracé, avec un gel des projets sur les territoires et le maintien d’une partie de la population dans une situation anxiogène. »

Quel est l’intérêt général dans ce projet, qui ne servira qu'à 10% des utilisateurs de TGV, au détriment des voyageurs qui prennent quotidiennement les TER?

Alors que la rénovation des lignes actuelles et l'achat de nouvelles rames serviraient à l'ensemble de la population en 2016 et non pas en 2030.


LA COMMISSION DE DÉBAT PUBLIC DÉCIDE QU'IL N'Y AURA PAS DE DÉBAT PUBLIC

Le 11 septembre 2015 est paru au Journal Officiel, la décision de la Commission Nationale du Débat Public concernant la saisine de SNCF Réseau pour un nouveau débat public concernant la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (le délai de 5 ans étant dépassé). 
 
La Commission Nationale du Débat Public considérant que :
 
                - depuis le débat public, la concertation s’est poursuivie de manière continue sous l’égide d’un                garant
                - le débat relatif à l’opportunité pour les priorités 1 et 2 a été tranché par la décision du            Gouvernement du 9 juillet 2013
                - le projet présenté tient compte des avis exprimés au cours du débat public et des différentes     phases de concertation
 
a décidé :
Qu’il n’y aura pas de nouveau débat public concernant ce projet.
Or :          -  le projet n’est plus le même  comme ont réussi   à le  démonter RFF et Préfets
                  - le délai entre le débat public et la décision de la CNDP a dépassé les 10 ans et  les   paramètres socio-économiques sont différents,   
                 -  la concertation n’a pas été menée à son terme  puisque  interrompue par le Préfet de  Région et n’a pas donné satisfaction.
                 -  le coût de 5 milliards annoncé lors du Débat Public a été largement sous-évalué et avoisine aujourd’hui les 20 Milliards d’euros avec des co-financeurs démissionnaires Europe et Monaco.
 
Pour toutes ces raisons,  le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume ainsi que certaines associations des Bouches du Rhône, du Var et des Alpes Maritimes, ont décidé de déposer un recours au tribunal administratif de Paris contre la Commission de Débat Public,  afin d’annuler sa décision de ne pas mettre en place un nouveau débat public, seul moyen de communication pour tous.
Pour cela, nous avons pris un avocat.
 
En effet, seul un débat public permettra à chacun de donner son avis et de faire des propositions.
 
Face à  une situation identique,  les élus de la Haute Vienne et de la Vienne, ont déposé un recours avec les associations locales et des particuliers( dossier LGV Limoges –Poitiers).
Nous avons contacté nos élus et attendons leur positionnement.
 



Madame Ségolène ROYAL avait demandé 50 % du financement des études pour un montant de 16 020 000€. L'Europe a refusé cette aide et a choisi d'autres projets en France.

Le double de cette somme sera donc à la charge du contribuable de la Région PACA, si le projet continue 

France: 25 projets d’infrastructure débloqués par Bruxelles

Le lundi 29 juin, la Commission européenne a annoncé que la France recevra 1,76 milliard d’euros de fonds pour les infrastructures de transport dans le cadre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe pour la période 2016-2020. Parmi les 25 projets éligibles figurent notamment le Canal Seine-Nord (979 millions d’euros) et le Lyon-Turin (813,8 millions d’euros). Précisions.

·

Après six mois d’examen de dossiers, la Commission européenne présidée par Jean-Claude Junker a annoncé, lundi 29 juin, la liste des 276 projets dont les 25 français* qui bénéficieront de ses subventions, donnant en principe le feu vert à la réalisation de ces infrastructures.

Cette enveloppe de 1,76 milliard d’euros devrait logiquement assurer le démarrage voire la poursuite de projets d’envergure, comme le canal Seine-Nord Europe ou le tunnel ferroviaire Lyon-Turin; ou encore les chantiers de modernisation et d’extension du réseau ferré national, à l’image des travaux de développement des ports suivants Port Calais 2015, Le Havre, Rouen, Bordeaux, Nantes-Saint-Nazaire.


700 dossiers au départ

*Les 25 projets débloqués en France
-Armis, Société du Grand Paris (SGP) : 62,5 millions d’euros
-Atlantis, Chambre de Commerce et d’Industrie de Brest : 4,1 millions d’euros
-
Axe européen LGV Rotterdam-Gênes, partie française : 110,9 millions d’euros
-Calais Port : 411,5 millions d’euros
-Canal Seine-Nord Europe : 2,32 milliards d’euros
-Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) partie sud et nouveau franchissement du Rhône, préparation et réalisation de l’enquête, préalable à la Déclaration préalable d’utilité publique (EPDUP) : 2,6 millions d’euros
-Etudes du projet de ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan : 23,30 millions d’euros
-Etudes relatives au traitement du nœud de Mulhouse et optimisation de la second phase de la LGV Rhin-Rhône, branche Est : 3,6 millions d’euros
-Etudes techniques d’un projet non communiqué : 79 millions d’euros
-Grand Port maritime de Bordeaux : 20,6 millions d’euros
-Grand Port maritime de Nantes Saint-Nazaire : 18,4 millions d’euros
-Grand Port maritime de Rouen : 86,8 millions d’euros
-Grand port maritime du Havre : 2 millions d’euros
-Installations permanentes de contre sens entre Gazinet et Dax sur la ligne entre Bordeaux et Turin coût : 9,6 millions d’euros
Installation de systèmes d’opérations d’eau et de mazout en Bretagne : 14,3 millions d’euros
-Ligne nouvelle Bordeaux-Dax : 104,9 millions d’euros
-Métropole Lyon Transport : 12,1 millions d’euros
-Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors : 229,6 millions d’euros
-Port autonome de Strasbourg : 10,1 millions d’euros
-SCOO@F Part 2 (transport intelligent coopératif) 20 millions d’euros
-Section transfrontalière de la section internationale de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon-Turin –Tunnel de Base du Mont-Cenis (TBM) :1,98 milliards d’euros
-Société du Grand Paris : 31,3 millions d’euros
-Suppression passage à niveaux entre Cenon et Lagraves d’Amabarès, près de Bordeaux : 12,9 millions d’euros
-Système de communication vocale sur l’aéronautique : 41,4 millions d’euros
-Système d’information pour les automobilistes sur les autoroutes (ASFA) : 53,2 millions d’euros

Source : Commission européenne 

DES PROBLÈMES DE FIABILITÉ PLOMBENT LE TRAFIC DES TER

Jean Yves PETIT, conseiller régional en charge des transports a présidé une réunion à St Cyr, face aux usagers très remontés contre les retards et suppressions en cascade, des TER.

Pourquoi, cet élu continue- t- il à vouloir la ligne Nouvelle, alors que le budget serait plus utile aujourd’hui,  à la rénovation du matériel.

Nous avions suggéré lors de l'étude sur la suppression des trains inter-cités, que les usagers puissent utiliser ces trains, en cas d'annulation des TER.

Merci, Monsieur Petit de nous avoir écouté, mais le gouvernement va-t-il vous écouté, comme il écoute les associations et la population!

(article de presse dans la rubrique médias)


MARCHE CONTRE LA LGV ET DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE BÂTI   

La deuxième marche contre la LGV s'est déroulée le samedi 13 juin sur le site de la Maison des Quatre Frères au Beausset, malgré l'interdiction du président du Conseil Départemental , qui nous indiquait dans son courrier " L'utilisation d'un espace naturel sensible, dans la prise de position publique d'une association, est contraire à l'image de neutralité et d'ouverture à tous, que le Département entend faire respecter sur ses sites"

Que dire, quand le Département finance les études et la construction de cette Nouvelle Ligne, qui risque de détruire un site naturel et sensible, ouvert à tous!!!

Que penser de cette position, quand on sait que la gestion de ce site, payé par nos impôts, lui incombe!!

30 000 visiteurs dont les écoles en 2014 et 30 personnes qui y travaillent.

 

Les élus de la Communauté d'Agglomération Sud Sainte Baume ( le Beausset, Le Castellet, La Cadière, Evenos, Bandol, Signes et Sanary) et deux élus Europe du Conseil Régional étaient malgré tout présents au départ et à l'arrivée de la randonnée, pour nous soutenir .

Merci pour leur engagement contre ce projet.

 

Les randonneurs, encadrés par l'association "Les chemins du Patrimoine" ont pu découvrir les fours à cade, bergeries, fours à chaux et  murs de restanque, restaurés par l'association.

(La manifestation, les discours et des photos sur le site de: http://www.bandol-blog.com/. Article de presse dans la rubrique Médias et photos dans la rubrique "manifestations"


Un nouveau COPIL, loin d'une médiatisation qui aurait dérangé RFF et les élus porteurs du projet, vient d'avoir lieu, le 21 mai 2015.

Concernant la priorité 2, et malgré le forcing de RFF, relayé par les collectivités territoriales, la seule initiative,  retenue par l’Etat ( en plus de la validation du tracé) est la mise en place d'un « observatoire foncier » sur les zones de passage prévisionnelle soit entre Aubagne et Toulon et le Muy – Nice.

RFF a obtenu cependant que des études complémentaires entrant dans le cadre de l’observatoire foncier puissent être réalisées.  


A noter que la priorité 3 qui était, au début du projet, le premier tronçon devant être réalisé, ne figure plus dans le projet, aujourd’hui.

Que sont devenu les arguments pour la création de cette nouvelle verrue, pompeuse d'Euros?

-Relier Gênes-Barcelone? Même l'Espagne ferme les lignes non rentables.

-Désenclaver le Var? Toulon va gagner 10 mm sur le parcours Marseille -TouLon

-Permettre aux Niçois de relier Marseille en un temps record? Vous devriez demander aux utilisateurs du train intercité Marseille -Nice qui va être supprimé!

Aucune logique dans ces décisions et dans le maintien de cette Ligne Nouvelle.

La possibilité d’acquisitions foncières anticipées est ouverte  sur la partie Marseille-Toulon afin de permettre de répondre, paraît il, à des  problèmes sociaux . Il ne devrait pas y avoir d'emprise sur les zones d'habitation!!!!!! cela risquerait de déranger la population, mais aucune inquiétude sur les problèmes hydrologiques que vont rencontrer les entreprises de forage!!!!

( lire le compte rendu de RFF dans la rubrique COPIL)

Télécharger
Colloque sur la démocratie participative
150506-cp-democratie.pdf
Document Adobe Acrobat 191.7 KB
Télécharger
Mise en place d'une "Commission de la modernisation du dialogue environnemental"
Madame ROYAL souhaite le dialogue avec les associations, les élus et les faiseurs de grands projets, alors que nous n'arrivons pas, malgré nos diverses relances, à obtenir une rendez vous à Paris.
Pourrons nous enfin, rencontrer et parler de l'opposition des habitants au projet de LN/PCA à l'un de ces décideurs, ou est ce de la poudre aux yeux pour calmer le jeu?
Nous avons donc écrit à chaque membre de cette commission en espérant amorcer l'ouverture d'un dialogue qui , jusqu'à présent ressemblait à l'Arlésienne...... Nous sommes en Provence, mais quand même.......
alain richard avril 2015.pdf
Document Adobe Acrobat 61.0 KB
Télécharger
LE GOUVERNEMENT MET EN PLACE UNE COMMISSION SUR L'AVENIR DES TRAINS D’ÉQUILIBRE DU TERRITOIRE
Afin d'informer la commission sur l'utilité de conserver les trains inter cités existants, nous avons fait parvenir un courrier à chaque membre de cette commission, qui doit rendre son étude au gouvernement au mois de mai.
commsision TET 2.pdf
Document Adobe Acrobat 265.8 KB

LE PROJET CONTINUE

La Région , le Préfet et RFF ont réuni le Collège des Acteurs ( COLAC ) pour leur

présenter l'étude de la LN PCA

Télécharger
PRESENTATION COLAC du 8 avril 2015_v2.pd
Document Adobe Acrobat 2.5 MB

Notre Association note en page 40 la remarque de la CNDP (Commission Nationale

de Débat Public)qui demande un nouveau débat public.

     

   

L'ASSEMBLEE GENERALE DU 12 MARS 2015

LA MENACE LGV SUR L'APPROVISIONNEMENT EN EAU de l'Ouest Var et de l'Est des Bouches du Rhône !

L'assemblé générale du Collectif a réuni autour des élus de l'agglomération Sud Sainte Baume, quelques 250 personnes

(article dans la rubrique "dans les médias"

Télécharger
Discours d'ouverture de Madame MATHIEU, conseillère municipale au Beausset, représentant Monsieur le Maire
DISCOURS LE BEAUSSET.docx
Document Microsoft Word 12.1 KB

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Liberté d’expression en Italie……….

 

Erri de Luca, un des écrivains italiens les plus lus dans le monde, prix Fémina étranger en 2002, prix Européen de littérature en 2013, choisi par le conseil général du Var comme invité d'honneur de la foire du livre de Toulon 2014, comparaîtra le 28 janvier 2015 devant le tribunal de Turin.

 Soutenant le mouvement NO TAV qui s’oppose à la construction de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin du val de Suse, il est accusé d'incitation au sabotage pour ces mots prononcés lors d'une interview téléphonique avec le Huffington Post en 2013 : “ Je reste persuadé que la TAV est une entreprise inutile et je continue de penser qu’il est juste de la saboter ".

 Il risque une peine allant jusqu'à cinq ans de prison. 
C'est la société française Lyon-Turin-ferroviaire, filiale de RFF, qui a porté plainte contre l'écrivain. 

Or, selon des députés européens qui ont saisi l'Office européen antifraude (OLAF), l'actuel directeur général de cette filiale de RFF aurait signé dans le passé un contrat avec deux sociétés liées à la mafia calabraise. En février 2011, l'ancien directeur général de Lyon-Turin-ferroviaire, et son directeur des travaux ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Turin pour trucage d'appel d'offres ! 

Malgré la présence de Mattéo Renzi dans la manifestation du 11 janvier à Paris, la comparution de Erri De Luca est en réalité un procès contre la liberté d’expression en Italie et aussi contre le mouvement NO TAV. 

L’écrivain a déclaré :  « 
Oui, et si je suis condamné en première instance, j’ai déjà dit que je ne ferai pas appel. Je me vois mal écrivant un deuxième pamphlet! J’accepterai ma condamnation, j’irai en taule»

Luttant lui aussi contre un grand projet inutile et coûteux: la LGV PACA (LNPCA) et défendant aussi la liberté d’expression, le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume se déclare solidaire de Erri De Luca et de ses déclarations. 

Un article de Marc Fressoz sur la déclaration d'Utilité Publique de la Ligne Poitiers-Limoges

Télécharger
A quand la déclaration d'utilité publique de la LN PCA?
marc fressoz.docx
Document Microsoft Word 33.0 KB

LE CONSEIL D’ÉTAT PEUT DONC FAIRE ANNULER UNE DÉCLARATION D’UTILITÉ PUBLIQUE. ON PEUT ESPÉRER QU'IL FERA DE MÊME POUR LA LIGNE NOUVELLE PCA QUI COÛTERA 20 MILLIARD.

Le Conseil d'Etat a rejeté le projet de ligne de TGV entre Poitiers et Limoges, un chantier que la commission "Mobilité 21" avait jugé non prioritaire pour les infrastructures en France, rapporte mardi la Mobilettre.

Selon cette publication consacrée à la mobilité, qui ne précise pas ses sources, le conseil d'Etat a rejeté la déclaration d'utilité publique (DUP) d'un chantier estimé en 2011 à 1,6 milliard d'euros. Ce refus intervient alors que les critiques contre un système TGV devenu trop coûteux se multiplient, notamment de la part de la Cour des comptes fin octobre.

Le conseil d'Etat s'est refusé à tout commentaire.

Le projet comprend 112 kilomètres de ligne à grande vitesse et vise à désenclaver le centre de la France en plaçant Limoges et Brive-la-Gaillarde respectivement à deux heures et trois heures de Paris. Après cinq ans d'études et de concertation, la future ligne avait reçu en septembre 2013 un avis favorable de la commission d'enquête.

Pour que le projet puisse encore se concrétiser, la déclaration d'utilité publique doit être octroyée le 12 janvier prochain au plus tard.

L'abandon de la ligne, ou son report, répondrait à la nouvelle philosophie en matière de transports ferroviaires qui gagne du terrain chez les responsables politiques. En juin 2013, un rapport commandé par le gouvernement n'avait retenu des grands chantiers du Grenelle de l'environnement de 2007 que deux lignes de TGV parmi les chantiers prioritaires. Dans un contexte budgétaire contraint, il recommandait de mettre plutôt l'accent sur les dessertes de proximité et l'amélioration du réseau existant.

Seules deux lignes à grande vitesse avaient trouvé grâce aux yeux de la commission "Mobilité 21", Bordeaux-Toulouse et Roissy-Picardie. Les deux derniers grands chantiers de LGV attribués ont été lancés en 2011: la ligne Tours-Bordeaux, confiée à Vinci, et la desserte Bretagne-Pays de Loire, remportée par Eiffage.

(Gilles Guillaume, avec Grégory Blachier, édité par Jean-Michel Bélot)

Et on voudrait nous faire croire que la création d'une nouvelle ligne, augmenterait le nombre de TER!!!!!!

Le délégué au transports de la région PACA, Jean-Yves Petit, déplore le manque de fiabilité des transports ferroviaires régionaux. Il en impute la responsabilité au personnel de la SNCF.

 

Chaque jour qui passe amène son lot de TER supprimés ou en retard ou circulant avec un nombre de places inférieur à celui prévu, ce qui ne permet pas à tous les usagers de monter à bord.


Chaque jour ce sont des trains qui tombent en panne ou des dérangements multiples de l’infrastructure qui génèrent des trains en retard ou supprimés.
La régularité concerne seulement 73% des TER.


Un train sur quatre est ou en retard, ou supprimé.


Des mois que cela dure et cela empire.


Chaque jour l’information destinée aux usagers est défaillante ou absente.


Cela entraîne des situations personnelles ou professionnelles compliquées voire périlleuses pour les usagers.


Comment s’étonner qu’ils expriment leur désarroi ou exaspération ?


Cette situation pousse peu à peu au report sur la voiture, à l’inverse de la politique que nous menons, de lutte contre la pollution et ses effets sur la santé et le changement climatique, de lutte pour un aménagement harmonieux du territoire et une baisse des charges des ménages.


Des mesures fortes et concrètes auraient pu être données à l’égard des usagers pour favoriser une amélioration. C’est l’inverse qui se produit avec une nouvelle grève, qui débute vendredi à 0h00, dont la raison semble concerner les TGV. Or, ce sont les TER qui vont en subir les conséquences.


Il est regrettable que le dialogue social au sein de la SNCF ne permette pas d’éviter ce type de situation.


L’offre de transport ferroviaire régionale est devenue gravement sinistrée, et cela malgré les lourds investissements consentis par la Région depuis des années.


Je lance solennellement un appel aux cheminots et à l’encadrement de la SNCF, dont la compétence est reconnue, pour qu’ils se ressaisissent afin d’offrir aux dizaines de milliers d’usagers un service public ferroviaire de qualité et fiable.


Jean Yves Petit
Vice-Président, délégué aux transports et à l’éco-mobilité
Président de la Régie Régionale des Transports
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Source : BlogTV83 25 novembre 2014

Télécharger
communiqué de presse de la coordination régionale contre le projet de ligne nouvelle LGV PACA
communiqué du 10 novembre 2014 en réaction au rapport de la cour des comptes du 23 octobre 2014
La_cour_des_comptes_sur_les_pas_de_la_co
Document Adobe Acrobat 203.8 KB

La Cour des comptes dénonce l’asphyxie du modèle français de la grande vitesse

La Cour des comptes pointe les dérives de la gestion du réseau des trains à grande vitesse (TGV) dans un rapport qui doit être présenté jeudi et dont les principales conclusions sont diffusées dans le journal spécialisé Contexte.

Aucune des six liaisons à grande vitesse citées dans le rapport n’a atteint les objectifs de rentabilité annoncés.

La ligne LGV Nord atteindrait une rentabilité de 3 %, contre 12,9 % initialement envisagés, et la LGV Méditerranée 4,1 %, soit deux fois moins que prévu.

La rentabilité des futurs investissements pèche elle aussi par optimisme. Par conséquent, « la rentabilité attendue est biaisée », note Contexte. Ces erreurs impliqueraient un apport de subventions pouvant aller jusqu’à 80 % pour faire fonctionner la ligne TGV.

« On constate que les annonces politiques confortent solidement les projets avant même que soient menées à bien les phases préliminaires », poursuivent les magistrats de la rue Cambon. L’État contribuerait à dévoyer le rôle de la grande vitesse – qui consiste à concurrencer l’aérien et relier de grandes métropoles en l’espace de trois heures et à un prix abordable – en développant des projets dans le but de « dynamiser les zones moins denses ».

Selon Contexte, le rapport stigmatise aussi la part de responsabilité de l’Europe dans le dévoiement du rôle conféré à la grande vitesse.

La SNCF doit « restaurer la marge opérationnelle de l’activité grande vitesse », préconise la Cour, en s’inquiétant d’une «trajectoire peu soutenable ».

 france3 du 24 novembre 2014 

Article complet dans la rubrique "dans les médias"

Infrastructures : RFF et les régions tirent le signal d'alarme

Lors du dernier congrès de l'association des Régions, ces dernières et RFF ont soulignés leur manque de moyens financiers nécessaires pour  rénover les voies existantes et acheter de nouveaux matériels.  Il devient évident que seuls les politiques et les industriels sont  convaincus de l'utilité de la construction de nouvelles lignes, alors que l'Europe vient de voter des subventions pour les transports ou la Ligne Nouvelle PCA, est la grande absente. ( 2 articles dans la rubrique Médias)

Les élus de la Communauté de Communes Sud Sainte Baume ( sauf trois élus), signent la motion contre le passage de la lGV sur notre territoire

(articles de presse dans la rubrique "dans les meddias)

Télécharger
Motion 2014, votée lors du Conseil Communautaire
motion 2014.jpg
Image JPG 107.6 KB

LES RESULTATS DU DERNIER COPIL dans la rubrique "ou en est le projet aujourd'hui"

Devons nous comprendre que dès 2017, les terrains seront gelés?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A regarder cette vidéo lors des journée de l'économie: youtube;com/watch?v=8Nb9b.8Q1zg

REFORME FERROVIAIRE: un peu d'espoir pour les anti LGV, sauf si les prochains élus de la Région persistent et signent....... 

 

Le 19 juin a eu lieu un évènement important au parlement, concernant la réforme ferroviaire dans son article 2.

En effet a été présenté et adopté  l'amendement 162 article 2, qui met en place une règle d'or pour le financement des nouvelles lignes ferroviaires.

En effet si SNCF Réseaux, ne peut financer un projet avec l'augmentation de sa dette et du fait de sa non rentabilité,100% des travaux seront financés par l'Etat et les collectivités locales.

LE COLLECTIF S'INVITE CHEZ RFF

Mardi 17 juin 2014, une délégation du Collectif, vétue du tee shirt,"Marchons contre la LGV"s'est présentée dans les bureaux de RFF, afin de leur remettre devant huissier, 957 questionnaires receuillis sur les marchés, dans les mairies et lors de la marche de samedi.

De nombreux habitants avaient également envoyés directement à RFF, leur questionnaire.

Rassemblé devant la porte de RFF et attendant la presse, les membres de l'association n'ont pu pénétrer dans les locaux fermés à clé, derrière le personnel qui prenait son service à 14h.

Par la suite, malgré les coups de sonnettes répétés, les portes sont restées closes.

Un message téléphonique fut laissé au directeur, lui spécifiant que la presse et un huissier étaient là.

Miracle, 5 mn plus tard, il nous rappelait en spécifiant que les personnes présentes ne pouvaient pas ouvrir, étant de la maintenance informatique.......

 

Quelques questionnaires furent glissés sous la porte et le solde fut envoyé par la poste

 

article presse dans la rubrique médias et photos dans la rubrique "manifestations"

 

 

MARCHONS CONTRE LA LGV

Malgré la chaleur étouffante, quelques 150 personnes, un chien et un âne, ont courageusement crapahuté sur le futur tracé de la Ligne Nouvelle entre Le Beausset et St Anne d'Evenos, en présence de Monsieur F. Bernhard président de la Communauté de Commune SSB.

Certains ont pu découvrir ainsi, des coins de campagne inconnus, arborés et calmes et ont pu imaginé les centaines de camions transportant les milliers de tonnes de déblais.

 

Les élus de toutes les communes de Sud Sainte Baume étaient présents à l'arrivée des randonneurs et les ont chaleureusement  applaudis:

Madame MONIER et son équipe de Saint Anne d'Evenos

Monsieur FERRERO et son équipe du Beausset

Madame BOIZIS (1er adjoint) et son équipe du Castellet

Monsieur JOURDAN et son équipe de La Cadière

Monsieur BLANC, adjoint à Riboux

Monsieur Joseph FABRIS et d'autres élus de Signes

Monsieur LAMBERT, conseiller municipal à Cuges

Monsieur JOSEPH et son équipe de Bandol

 

Après la prise de parole des élus et de Didier CADe, président du Collectif, rejettant en bloc cette Nouvelle Ligne, Monsieur Bercovici, géologue a dénoncé les conséquences dramatiques de l'alimentation en eau du secteur, impactée par la construction du tunnel dans les gorges d'Ollioules.

 

Les associations ont pu présenter leur actions sur les stands mis à leur disposition.

 

Un pique nique animé par un groupe folklorique et une chorale a cloturé cette marche contre la LGV

 

Nous remercions encore Madame le Maire d'Evenos, qui a mis à notre disposition le terrain, les tables et les chaises

 

 

Photos dans la rubrique "manifestations" et article de presse dans la rubrique" Dans les médias"

 

Info de dernière minute: La SNCF a commandé 2000 TER qui s'avèrent trop larges pour certains quais.

Ce manque de concertation avec RFF va nous couter la bagatelle de  50 millions d'euros.

Nous pourrions dire également:

RFF veut construire des nouvelles lignes pour la SNCF, qui voit la fréquentation des TGV baisser!!!!!!!

 

 

Vous trouverez les vidéeos et les articles de presse de la conférence que nous avons organisé au Beausset dans la rubrique "dans les médias"

RFF nous dit "Poursuivons le dialogue" nous disons Stoppons le dialogue de sourds

Sur la nouvelle plaquette de communication de RFF(payée par nos impôts!!!!) il est indiqué qu'il y a en 2013/2014, une information et une consultation!!!!!!

Information, oui, car cela répond à la commande qu'ils ont reçue, mais consultation!!!!!

Dialogue de sourds, car seul le gouvernement s'écoute et avance ses pions.

On veut nous faire croire qu'une véritable consultation est menée auprès des habitants, en leur proposant un questionnaire aux questions fermées: 

"Si vous aviez un train toutes les 30 mn, depuis Aubagne ou l'aire toulonnaise pour rejoindre l'aéroport, le prendriez vous?"

Il est évident, que les utilisateurs de TER, vont prendre tous les jours  un avion à Marignanne pour aller travailler ou faire des études! Alors dans ce cas, pourquoi mettre en place un Ligne Nouvelle pour aller à Paris ou à Nice en train?

Les TER existent actuellement et passent, quand ils ne sont pas en panne ou en retard,  toutes les 30mn aux heures de pointe.

On pourrait suggérer au gouvernement et aux ingénieurs très diplômés donc très intelligents, que l'achat de rames supplémentaires, suffirait à acceuillir un nombre de passagers plus important. 

Mais, nous dit RFF, certains quais ne sont pas assez longs! Maintenant on nous dit qu'ils sont trop larges....

Au fait, quel est le coût de cette Ligne Nouvelle et des travaux nécessaires pour rallonger les quais?

 

Que vont ils faire de cette speudo consultation et des réponses?

Abandonner le projet? ce n'est pas dans leur intention!

 

 

Télécharger
questionnaire de RFF à télécharger
à remplir et à nous retourner jusqu'au samedi 14 juin à sainte Anne d'Evenos pour une journée festive (randonnées le long de la zone de passage préferentielle, pique nique , musique, etc...) ou à déposer dans la boîte aux lettres de l'association "Arc en ciel" rue Portalis au Beausset, ou à scanner et nous l'envoyer par mail ou le déposer à la mairie du Beausset
questionnaire rff.jpg
Image JPG 357.7 KB

L'élection du président de la Communauté de Communes Sud Sainte Baume a eu lieu le lundi 28 avril 2014 et sans surprise, Monsieur Ferdinand BERNHARD, maire de Sanary a été élu.

Après les remerciements de rigueur, il a confirmé son refus de LGV ou Ligne Nouvelle  et a demandé aux maires de faire voter  par leur conseil municipal, une motion contre ce projet inutile et onéreux. Motion qu'il fera passer lui aussi au Conseil Communautaire.

Nous espérons que leur implication sera plus forte et plus virulente, afin de se faire entendre par l'Europe et le gouvernement..

Peut être une visite à Stasbourg ou à Bruxelle!!!!!

Dans ce cas, nous les accompagnerons.

SNCF 2013: trafic toujours ralenti (article dans la rubrique "les medias")

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Monsieur ALFONSI, Député Européen est venu le jeudi 24 avril 2014, se rendre compte des dégats qui seront engendrés par la Ligne Nouvelle PCA sur le tracé présenté par Monsieur le Préfet

Les membres du Conseil d'administration du Collectif avec Monsieur Alfonsi
Les membres du Conseil d'administration du Collectif avec Monsieur Alfonsi

réunion du CoTer (comité territorial) en préfecture

Le Préfet du Var, après avoir réuni mardi 15 avril 2014, les maires des villages concernés par le passage de la Ligne Nouvelle, ( Le Beausset, Le Castellet, Evenos et Ollioules) afin de les informer sur le tracé (toujours le même) et des échéances, a convoqué certains membres du Coter, le mercredi 16 avril, pour leur présenter ce tracé, alors que tous les membres ne semblaient pas avoir été invités à cette réunion.

Etaient présents: Conseil Général du Var, Conseil Régional, TPM, Chambre des métiers, d'Agriculture, du Commerce et de l'Industrie, FNAUT et les services de l'Etat comme la DREAL et la DDTM et seule association contre la LGV: Stop Nuisances Cuers;

Les CCI, FNAUT, TPM ont osé demander une gare au niveau du circuit Paul Ricard, à la charge des communes de Sud Sainte Baume!!!!!!!

Tout va très vite et même beaucoup plus vite que ne  le laissait entendre le gouvernement.

Les  associations de Sud sainte Baume, représentant la population impactée par cette nouvelle voie, ont essuyé un refus de la part du Préfet, en lui demandant  de participer à ce CoTer.

Tout semble déjà décidé, la concertation n'est qu'un joli mot que l'on retrouve dans le dossier de presse  mis à disposition dans les mairies à partir de la mi-mai.

Qu'en est il de la démocratie! 

 

Les représentants des associations, ont tenu à montrer, dans le calme, leur désaccord, en se rendant devant la préfecture de Toulon

 

france3 19/20 

 

la marseillaise

 

 D'autres articles de presse dans la rubrique " dans les médias"

Les représentants des associations de l'est et de l'ouest de Toulon
Les représentants des associations de l'est et de l'ouest de Toulon

CERTAINES REGIONS COMME LA CHARENTE SONT EN AVANCE SUR NOUS

http://www.charentelibre.fr/2014/01/03/lgv-la-charente-metamorphosee,1873087.php

LE PREFET INVITE LES MAIRES DE SUD SAINTE BAUME

Les élus de Sud sainte Baume, sont invités par le préfet le 15 avril 2014.

Il est nettement envisageable, qu'ils auront ainsi les dernières informations données par RFF.

Afin de leur rappeler leur promesse de campagne et nos arguments, nous leur avons fait parvenir un courrier que vous pourrez lire dans la rubrique "nos courriers aux élus et à l'administration"

Télécharger
Le tracé présenté aux maires de Sud Sainte Baume
scanne faisceau LGV avril 2014.pdf
Document Adobe Acrobat 916.4 KB

Communiqué de presse: Voici la zpp pour Aubagne Toulon. Le titre du document: priorité aux trains du quotidien est en déphasage total avec la réalité du projet. Les 3,8 milliards annoncés pour aubagne toulon, ajoutés aux 2,5 pour la phase 1 sous marseille font 6,3 milliards investis d'ici 2040 pour le tronçon marseille toulon (60km)! Pour le muy/mougins ce sont 2,1 milliards de plus ajoutés aux 4,2 de nice/mougins (6,3 milliards ) ce qui porte le projet non terminé à 12,6 milliards minimum!Ce projet ne correspond pas aux attentes actuelles des populations (fonctionnalité ,pollution des villes) va ruiner les finances publiques alors qu'il ne se passe pas un jour sans que l'on apprenne une nouvelle mesure à l'étude pour réduire le déficit national. Sur le plan environnemental , malgré toutes les annonces d'évitement des zones sensibles le projet passe au beau milieu du futur parc naturel de la sainte baume et le coût co2 de ce chantier colossal sera déficitaire durant de nombreuses décennies d'exploitation.Didier CadePrésident du collectif stop lgv sud sainte baume

DEUX NOUVEAUX APPELS D'OFFRES VIENNENT D'ÊTRE LANCE

"Marché sur ordres portant sur une mission de conseil et d'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) foncière, notamment pour les investigations de terrain nécessitant un accès aux parcelles privées (loi du 29/12/1892). Le marché s'inscrit dans le cadre de la phase 2 des études préalables à l'enquête d'utilité publique (EPEUP) du projet de ligne nouvelle Provence Côte d'Azur (LN PCA)"

Télécharger
Ils vont pouvoir entrer dans les propriétés privés........
appel d'offre 2014.docx
Document Microsoft Word 34.6 KB

Ils vont mettrent en place  un Systhème d'information géographique ( SIG), sur lequel il y aura la liste des parcelles et le nom des propriétaires impactés par le tracé Aubagne-Toulon

Télécharger
La Provence du 3 avril 2014
3 avril 2014.jpg
Image JPG 447.7 KB

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ASSEMBLEE GENERALE qui s'est déroulée le 12 mars 2014 a fait salle comble en présence de nombreux candidats aux municipales de la Communauté de Communes de Sud Sainte Baume.

Son président Didier CADE a présenté le bilan des actions menées par le Collectif en 2013 et Pierre VUILLEMIN a expliqué les avancées du projet de la Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur

 

 

vidéo qui n'a pas pu être visionnée suite à un problême de son 

 

(article de presse dans la rubrique "Dans les médias"

Assemblée Générale du 12 mars 2014

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CHARTE PROPOSEE AUX CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES

En cette période électorale, nous avons décidé de contacter tous les candidats de la Communauté de Communes  Sud Sainte Baume, afin de les sensibiliser au projet de Ligne Nouvelle PCA et leur présenter une charte qu'ils signeront, s'ils se sentent concerné par ce sujet.

Nous publierons au fur et à mesure les résultats, mais le premier candidat à avoir signé cette charte est un candidat de Sanary, Monsieur Olivier Thomas.

Nous ne publierons pas les appartenances politiques des signataires, notre mouvement étant apolitique et chaque citoyen  de Sud sainte Baume est concerné par ce projet.

 Afin de relayer cette information, ce communiqué de presse a été envoyé aux journaux locaux et nationaux:

"Les opposants à la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur interpellent les candidats aux municipales

Le mois de mars ne se passera pas sans nous et nous allons  nous inviter dans les débats.

Notre Collectif composé d’une vingtaine d’association et de nombreux adhérents a l’intention de se faire entendre par tous les candidats aux élections municipales.

Ce n’est pas parce que la LGV PACA ou Ligne Nouvelle PCA ne passe pas sur toutes les communes, que l’impact financier, écologique et hydrologique sera limité aux seules communes traversées».

 

 

Olivier THOMAS, de Sanary a été le premier candidat a signer la chartedes
Olivier THOMAS, de Sanary a été le premier candidat a signer la chartedes
Télécharger
charte_des_candidats.docx.pdf
Document Adobe Acrobat 246.3 KB

Efficacité de la maintenance en PACA

Soixante trains supprimés par jour en région Paca, faute de maintenance



"Du 10 février au 18 avril 2014, les services TER de Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca) seront réduits de 7,5%, soit 60 trains supprimés par jour. Ce plan de transport allégé proposé par la direction régionale SNCF est la conséquence d'un refus des cheminots en charge de l'entretien et de la réparation des trains de travailler la nuit et le week-end. Michel Vauzelle, le président de Région, demande que la facture de la SNCF soit réduite d'autant."

 

La Région PACA, est parait il la seule région à ne pas assurer la maintenance des TER, les week end et la nuit, malgré la proposition de recruter une vingtaine de personne.

On comprend mieux, pourquoi les TER restent en gare de La Blancarde, en attendant le bon  vouloir des techniciens, au détriment des usagers qui "poirottent"sur les quais, en attendant leur  rame;

et on voudrait nous faire croire qu'avec une nouvelle ligne, les choses iraient mieux!!!!!!!

Voir l'article de "Mobilicité" dans la rubrique "dans les médias"

 

 

 

 

Une année de lutte contre la LGV se termine, une autre la remplace : voici une merveilleuse occasion de vous adresser tous nos vœux.

Qu'elle soit riche de joie et de gaieté, pour vous et votre famille

Que notre mobilisation ne faiblisse pas et que tous nos vœux formulés contre ce projet de ligne nouvelle, deviennent réalité !

2014 sera l'heure de la présentation aux élus du tracé dans le Var.

Souhaitons-nous d'avoir suffisamment de "poids " contre les décideurs, car il ne correspond pas à notre vision d'avenir pour nos territoires.

 

BONNE ANNEE

 

 

Le TGV en perte de vitesse

La SNCF va supprimer 1400 postes en 2014. En cause, la rentabilité en chute libre de son fleuron. Une ligne sur deux serait déficitaire.

VINCENT VÉRIER 

La machine à cash de la SNCF est en panne. Si, en cette période de vacances, les rames sont bondées, le système du tout-TGV est en train de se gripper. Plus de trente ans après son lancement en 1981, ce fleuron de la technologie française, champion du monde de vitesse sur rail et véritable locomotive des résultats de la SNCF, voit ses performances économiques se dégrader de manière préoccupante. Alors qu'en 2008 le TGV réalisait une marge opérationnelle de 20 %, elle est passée à 14 % en 2011,12,8 % en 2012 et devrait glisser sous la barre des 10 % l'an prochain. Parallèlement, pour la deuxième année d'affilée, le nombre de passagers devrait reculer (- 0,3 %). La fin d'une époque pour la SNCF. Celle où le TGV largement excédentaire compensait les activités déficitaires comme le fret.

La semaine dernière, c'est donc un budget placé sous le signe de la réduction des coûts qui a été présenté au conseil d'administration. Et le couperet est tombé ! L'entreprise publique prévoit de supprimer plus de 1400 emplois sur 150 000 par le non-remplacement des départs à la retraite. Une mauvaise nouvelle que l'embauche de 500 emplois d'avenir ne permet pas d'atténuer.

Fin du monopole sur les lignes à grande vitesse

Le TGV malade, ce sont tous les acteurs qui toussent. D'abord les élus qui voient s'éloigner leur rêve. Crise économique oblige, la construction coûteuse de lignes, à la rentabilité douteuse, est renvoyée à l'après-2030. Ensuite, les usagers redoutent de voir la SNCF délaisser les lignes non rentables au profit de celles plus lucratives, comme Paris-Lyon. Enfin, les cheminots sont d'autant plus inquiets que se profile la fin du monopole. Avec l'ouverture à la concurrence des lignes à grande vitesse à l'horizon 2019, la SNCF va devoir revoir le modèle économique de son TGV.

Gare de Lyon, Paris (XIIe), hier. Le nombre de passagers du TGV devrait reculer (- 0,3 %) en 2014, pour la deuxième année d'affilée. ( 

Le Parisien décembre 2013

 

Alors on se demande pourquoi la Région persiste à demander une nouvelle ligne au détriment de la rénovation des lignes actuelles et du matériel defaillant .

Qui conduira ces nouveaux trains si on supprime des emplois?

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette information vient du site du Ministère de l'Ecologie,

Vous pouvez consulter le dossier de presse complet sur le site :http://www.developpement-durable.gouv.fr/De-Marseille-a-Nice-une-nouvelle

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Premier Ministre à Marseille, distribue ses milliards

Les personnalités du gouvernement se succèdent à Marseille et comme le Père Noêl, distribuent leurs cadeaux aux élus bien sages et bien méritants.

Monsieur "Héros" (La Provence) soutien le projet en promettant 2.5 milliards pour la construction de la gare à Marseille, de la traversée en souterrain de la ville jusqu'à Aubagne.

Tout cela pour décongestionner les voie.

Ont ils déjà pris un TER, le matin de Toulon à Marseille.

Retards, annulations, suppressions.

Il n'y a pas beaucoup d'embouteillages sur les voies à certaines heures, puisqu'il n'y a pas de trains!!!!!!

 

lire l'article dans la rubrique "presse"

Le lundi 21 octobre 2013, Frédéric CUVILLIER était en déplacement à Marseille. Le ministre des Transports a visité le poste d’aiguillage de la gare Saint-Charles. Dans ce cadre, il a réalisé des annonces importantes en matière ferroviaire pour la région.


La réalisation d’une ligne nouvelle entre Marseille, Toulon et Nice doit permettre de constituer un système ferroviaire performant pour la région PACA, en reliant les trois principales métropoles. Cette ligne vise à faciliter les déplacements à l’intérieur de la région en améliorant la qualité de l’offre de services ferroviaires. Il contribue à ouvrir la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur les autres régions françaises, et à désenclaver l’est de la région.

 Le 27 juin dernier, la Commission Mobilité 21 avait rendu son rapport sur l’avenir des grandes infrastructures de transports en France. Concernant la ligne nouvelle entre Marseille, Toulon et Nice, la commission a confirmé qu’il est préférable de démarrer par les secteurs où les limites de capacité du réseau ferroviaire actuel sont d’ores et déjà atteintes : il s’agit donc de donner la priorité au traitement des nœuds ferroviaire marseillais et azuréen, de décongestionner les entrées des gares de Marseille et Nice et la gare de Marseille St-Charles en réalisant ces opérations d’ici 2030.


Ainsi, en présence de Michel Vauzelle, Président du Conseil régional Provence - Alpes Côte d’azur, Frédéric CUVILLIER a décidé d’accélérer le rythme des études pour ces travaux. Cela inclut :

  • la traversée souterraine de Marseille (2,5 milliards d’euros) avec une nouvelle gare à quatre voies à quai, souterraine également, ainsi qu’une quatrième voie dans la vallée de l’Huveaune entre Marseille et Aubagne
  •  une ligne nouvelle entre Nice et Cannes, et au-delà, à l’ouest de Cannes, jusqu’à la jonction avec la ligne Cannes-Grasse (4,2 milliards d’euros).

L’objectif est de parvenir à la déclaration d’utilité publique en 2017 pour ces deux sections.

 
Frédéric CUVILLIER a ainsi demandé au préfet de la région PACA, préfet coordonnateur des études, et au président de RFF de lui proposer, pour la fin de l’année 2013, une zone de passage préférentielle pour la 4ème voie de la section « Marseille / Aubagne » et pour la section de la ligne nouvelle « Cannes-Grasse / Nice », sur la base de laquelle seront ensuite poursuivies les études préalables à la déclaration d’utilité publique.

Les études seront également poursuivies afin de définir notamment les mesures conservatoires qui pourraient être prises afin de préserver la possibilité de réaliser deux autres sections :

  • à l’est de Marseille, la section entre Aubagne et Toulon
  • à l’ouest de Cannes, la section entre la ligne Cannes-Grasse et le secteur du Muy.

Qu'il est facile de distribuer l'argent des contribuables pour satisfaire les élus  en leur expliquant bien sagement que cela est juste et bon.

Nous allons bientôt tous rouler vers le bonheur, à petit pas. 

Demain, la gare de Marseille avec un nouveau chantier qui doit satisfaire  les Marseillais et les touristes ébahis  qui pourront errer une fois encore sur les chemins incertains de l'agglomération Marseillaise.

Après demain, le saccage organisé de la Provence, avec la construction de cette Ligne Nouvelle, nommée Espoir qui au dire de certains, est absolument primordiale pour décongestionner la route et les TER ( c'est drole, mais les TER Toulon -Marseille existent, et le traffic routier est toujours en augmentation!).

Indispensable aussi de prendre un TGV vers Nice pour gagner une demi heure, alors qu'une étude montre que les TGV sont en moyenne en retard de 17 minutes.

Donc, nous allons gagner 13 minutes en allant à Nice pour un coût de combien de milliards?????

L'avenir nous le dira... Mesdames et messieurs les contribuables, à vos porte monnaies

-article La Provence dans la rubrique "Medias"

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

Pour les habitants de la région PACA, qui nous soutiennent que le projet a été abandonné, qu'il n'y a pas d'argent etc.....voilà un exemple de mauvaise foi des décideurs qui, afin de nous endormir, nous sussurent  aux oreilles, des contes de fées et morcellent leur projet en petits tronçons.

Non la LGV PACA n'est pas abandonnée.


Preuve en est, le nouvel appel d'offre qui vient d'être lancé sur La Provence, le lundi 7 octobre 2013.

Ce marché de prestations intellectuelles, consiste à rechercher une société qui aura pour mission, de préparer et de réaliser la suite des études de phase 2, sur le projet de ligne nouvelle Provence Côte d'Azur.

En quoi consistera ces études.

D'après un rapport du Conseil de l'Environnement et du Développement Durable        n°006647-01 de juin 2009, intitulé "Médiation sur la LGV de Provence-Alpes-Côte d'Azur", il est noté:

" Phase 2-Etudes détaillée des tracés, sur la base des grandes options et des bandes de passage retenues en phase1, puis choix du tracé des lignes nouvelles à mettre à l'enquête d'utilité publique et préparation du dossier d'enquête"

 

Télécharger
Avis d'appel Public à la concurrence
appel doffre oct 2013.jpg
Image JPG 393.5 KB

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMMUNIQUE A LA PRESSE ET AUX ELUS

Les anti LGV ne prennent pas de vacances :

 

Le Collectif Stop LGV Sud Sainte Baume a été heureux,  dans un premier temps, de constater que le rapport de la  Commission Mobilité 21, approuvé par le Gouvernement, avait repris certains éléments faisant parti de ses arguments contre le  projet de LGV PACA,  en donnant la priorité à la rénovation et l'amélioration de l'existant et proposait de renoncer aux Lignes à Grande Vitesse, projets pharaoniques et déficitaires.

Après ces affirmations, nous nous attendions à l’arrêt pur et simple du projet LGV PACA.

 

Or, il n’en est rien, puisque sous la nouvelle appellation de « Ligne nouvelle PACA » le gouvernement a validé les propositions de la commission pour la réalisation en 1ère phase des gares de Nice et Marseille dont le coût - manifestement sous-estimé - est fixé à 6,5 milliards d'euros.

La réalisation de ces deux gares n’apportera aucune d’amélioration à la situation existante qui n’est pas abordée dans le rapport.

 

En effet, la ligne nouvelle ne sera jamais la solution à la congestion et à la pollution des métropoles, elle sera toujours d’un coût prohibitif, détruira nos paysage et ne servira qu’à 20% de la population.

 

Le rapport  préconise aussi la poursuite du projet de ligne au-delà de Marseille en “Seconde priorité”, c’est-à-dire pour une réalisation à l’horizon 2030 / 2050, tout en recommandant que les études se poursuivent.

Il s’agit en clair d’une ligne nouvelle qui, partant d’Aubagne ou un peu avant passerait par Le Camp du Castellet, l’est de la plaine du Beausset, et enfin à partir de  Ste Anne d'Evenos passerait en tunnel jusqu’à Toulon.

 

Ce tunnel  percerait un massif qui constitue un véritable château d'eau pour notre région et mettrait ainsi en péril ses ressources en eau, un tunnel dont le coût et les conditions d'exécution sont à rapprocher du tunnel routier sous Toulon toujours pas en service après des années de travaux et dont le budget a explosé.

 

C’est pourquoi, le COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME demande, en l’état actuel des informations disponibles :

- L’arrêt immédiat des études en cours  pour la ligne nouvelle entre Marseille et Toulon 

 

- Que le budget prévu pour les études de la LGV PACA, soit reporté sur les études du  SRIT (Schéma Régional des Infrastructures de Transports) en cours d’élaboration

 

- Que toutes les collectivités territoriales concernées, ainsi que les associations locales, qui ont acquis une expertise certaine sur ces questions de transports, participent aux études du SRIT afin d’établir des propositions concrètes pour développer un réseau de transport régional.

 

- Que le gouvernement confie à un cabinet indépendant les études sur les nœuds ferroviaires de Marseille et Nice qui ne peuvent être un calque du projet LGV PACA mais doivent s'appuyer sur l'existant et les travaux en cours (troisième voie Marseille Aubagne et Nice Cagnes

 

- Que l’étude de l'amélioration des conditions de fonctionnement de la gare  St Charles de Marseille, soit traitée dans le cadre des études du SRIT (cadencement des TER et financement)

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA COMMISSION MOBILITE 21 VIENT DE REMETTRE AU MINISTRE DES TRANSPORTS, SON RAPPORT

Télécharger
rapport au ministre.pdf
Document Adobe Acrobat 2.7 MB

Pour notre secteur, Il a été proposé au gouvernement de rénover la gare St Charles à Marseille afin de pouvoir accueillir plus de TER et de ne pas construire la ligne nouvelle dans un premier temps.

Nos arguments semblent avoir été pris en compte: pensons aux transports du quotidien et rénovons les lignes actuelles et le matériel.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'AFP ET MONSIEUR DURON TEMPORISENT........

AFP 19/06/2013 20:06:00

Un rapport propose de reporter la construction de plusieurs LGV

Le rapport Duron sur les grands projets ferroviaires et routiers en France, qui doit être remis le 27 juin au gouvernement, propose de reporter la construction de plusieurs lignes à grande vitesse (LGV) au-delà de 2030

 

Le rapport Duron sur les grands projets ferroviaires et routiers en France, qui doit être remis le 27 juin au gouvernement, propose de reporter la construction de plusieurs lignes à grande vitesse (LGV) au-delà de 2030, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Ce rapport, qui doit hiérarchiser les 70 projets retenus en 2007 au regard des contraintes budgétaires. Il ne retient qu'une seule LGV entre Bordeaux-Toulouse à l'horizon 2030 et privilégie la desserte de proximité par rapport à la grande vitesse, selon des sources proches du dossier, jointes par l'AFP.

La commission Mobilité 21, dirigée par le député Philippe Duron, s'est attachée à revoir le catalogue des 70 projets dans le Schéma national des infrastructures de transport (Snit), élaboré sous le gouvernement Fillon après le Grenelle de l'environnement de 2007.

Ces sources ont confirmé les informations révélées mardi par l'Usine Nouvelle.

Selon le magazine, la commission a élaboré deux scénarii. Le premier ne prévoit pas de financement nouveau pour l'Agence de financement des infrastructures de transport (Afit). Dans ce cas, aucun grand projet ne verrait le jour.

Le deuxième scénario, désigné comme "le plus probable", de mêmes sources, prévoit de respecter les engagements du Grenelle en réaffectant la moitié de l'écotaxe sur les poids-lourds à l'Afit, soit plus de 400 millions d'euros par an. Ce budget serait complété par d'autres contributeurs comme les collectivités et les opérateurs de transports, pour atteindre un montant d'investissement total d'environ 1,3 milliard d'euros par an.

Ce scénario "optimiste" ne définit qu'une seule ligne à grande vitesse prioritaire, avec un début des travaux programmé entre 2020 et 2030 : l'axe Bordeaux-Toulouse, pour un coût d'environ 7 milliards d'euros.

La ligne ferroviaire Picardie-Roissy est également validée et de nombreux "noeuds ferroviaires" (Lyon, Marseille, Nice...) doivent être créés ou rénovés.

Les autres lignes à grande vitesse seraient renvoyées après 2030, en dehors du champ des priorités gouvernementales. Les lignes Paris-Orléans-Clermont-Lyon, Bordeaux-Hendaye et la fin de la ligne Rhin-Rhône seraient concernées par ce report.

Autre chantier, la ligne grande vitesse Paris-Normandie doit être moins ambitieuse que prévue. La liaison Paris Saint-Lazare-Mantes fait partie des proiorités à réaliser avant 2030, mais le trajet Mantes-Rouen serait remis à plus tard.

 

Contacté par l'AFP, le ministère des Transports s'est refusé à tout commentaire, en rappelant toutefois que "les préconisations de Philippe Duron ne présagent pas des décisions politiques à venir".

© 2013 AFP

 


 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LES MAIRES DE SUD SAINTE BAUME RESTENT MOBILISES

Faisant suite à notre courrier leur demandant quels étaient les propos rassurants de RFF, le président de la Communauté de Communes Sainte Baume, Madame la députée Josette PONS, les maires du Beausset, d' Evenos, de La cadière, de Riboux et de Signes nous ont reçu le 17 juin 2013, pour nous faire part de leur réelle motivation à se battre contre ce projet. mais qu'il fallait toutefois attendre les résultats de la Commission Mobilité 21.

 

Des auto collants, des banderolles et des affiches ont été remis au Collectif afin que la communication perdure sur le secteur.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

UN GEOLOGUE DE RENOM S'INQUIETE SUR LA CONSTRUCTION DE LA LGV

Depuis des années, Monsieur Ion ARGYRIADIS, docteur ès sciences et géologue reconnu, attire l’attention des responsables de RFF et des pouvoirs publics sur l’extraordinaire complexité géologique de la région comprise entre Aubagne et Toulon ;

sur les énormes difficultés qu’elle entraînerait dans la construction des ouvrages d’art, tunnels, viaducs, du projet de LGV PACA et par conséquent sur son coût démesuré et la charge insupportable pour les collectivités territoriales assumant son financement.

 

Devant l’entêtement de certaines Collectivités territoriales et de RFF à imposer ce projet, face à l’indécente pression de certains lobbys, Monsieur ARGYRIADIS a décidé de saisir Monsieur Frédéric CUVILLIER ministre des transports.

Du fait de sa parfaite connaissance de ces territoires, Monsieur ARGYRIADIS a été désigné comme expert par le BRGM pour la mise à jour des cartes géologiques de Marseille, Toulon et de ses environs. Ces cartes qui datent de 1969 sont fausses pour la quasi-totalité de leur surface, alors que l’enjeu de la connaissance de la géologie et de l’hydrologie des territoires impactés par la future LGV PACA est essentiel.

De leur connaissance parfaite dépend la fiabilité des ouvrages d’art, tant sur le plan de leur construction que de leur comportement dans le temps Il s’agit d’un territoire qui a subi des mouvements orogéniques ou tectoniques tout à fait exceptionnels avec glissements et basculements des nappes de charriage considérables.

Ces mouvements ont entraîné une véritable déstructuration des couches géologiques et une sorte de broyage des roches entraînant une sensibilité et une fragilité extrêmes à l’égard de toute opération de travaux de génie civil. L’aventure du tunnel de Toulon en est le témoignage. Le risque humain est gravissime pour le personnel des chantiers et le risque financier sera catastrophique. Ni les Collectivités territoriales, ni RFF ne semblent en avoir conscience.

-----------------------------------------------------------------------------------

BILAN DE LA VISITE DE LA COMMISSION MOBILITE 21 LES 24 ET 25 AVRIL 2013

 

      LA LGV PACA PRIORITAIRE ( article Var Matin)

 

Monsieur VAUZELLE main dans la main avec la droite NICOISE (ESTROSI , CIOTTI) 

Mais ou sont le Conseil Général du VAR et la troisième metropôle ( qui n'en est pas une!) ?

Pas un mot sur Messieurs LANFRANCHI et FALCO ! une unanimité des cofinanceurs sans la présence de ces deux protagonistes comment est ce possible?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CONFERENCE DE PRESSE LE 24 AVRIL 2013 A TOULON

un article de la marseillaise sur notre conférence de presse :

 

http://www.varmatin.com/toulon/les-anti-lgv-paca-ne-desarment-pas.1211784.html

LES INTERVENTIONS lors de la conférence de presse de la coordination régionale contre le projet de LGV PACA à TOULON le 24 AVRIL 2013 

 

le meme projet? 

 

le fiancement, la rentabilité du projet:

 

l'inutilité du projet:

 

solutions alternatives 1 :

 

solutions alternatives 2 : 

 

la commission DURON (ou Mobilité 21) fonctionnement surprenants: 

 

Particularité de quelques membres de la commission: des liaisons dangereuses!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RFF CONTINUE SES ETUDES, EN DEPIT DE LA MISE EN PLACE DE LA COMMISSION MOBILITE 21 QUI DOIT HIERARCHISER LES PROJETS FERROVIAIRES, AUTOROUTIERS ET FLUVIAUX

Télécharger
Attribution du marché "réalisation du schéma directeur architectural et paysager (SDAP)".
attribution paysager.docx
Document Microsoft Word 18.7 KB

Ce marché a été attribué à la société JNC international 5 rue Gustave Nadaud 69007 Lyon FRANCE 

Il aura un coût de 296 400€ Hors taxes


------------------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------

C'était le 30 mai à Evenos (cliquer sur l'image pour l'agrandir):

POUR ADHERER A L'ASSOCIATION, merci de vous rendre à la rubrique "Adhésions"

--------------------------------------------

 

 

L'association est ouverte à la fois aux autres associations et aux particuliers.

Nous encourageons vivement les particuliers à adhérer en nombre ; la cotisation a été fixée à 5 euros ou plus pour ceux qui le souhaitent. .

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

UN TGV SUR UNE LIGNE LGV C'EST UN AVION SUR RAILS !

Nuisances sonores comprises!

Ce n'est pas un train comme les autres !

Sud Sainte-Baume bientôt ?! Ceux qui n'aiment pas le bruit n'auront qu'à brader leur logement et déménager !!!